Pour fêter les 30 ans du festival Coutellia en 2020, un appel à candidature a été lancé fin 2018
pour mettre à l’honneur les jeunes couteliers du bassin thiernois et le savoir-faire de la coutellerie.

Parmi les candidatures, le comité d’organisation a élu le couteau « Aigà » réalisé par Pierre Thomas de l’Atelier Odae.

Le couteau "Aigà"

Les informations techniques

  • Dimensions : Longueur fermé : 11,4 cm ; longueur ouvert : 21,5 cm
  • Mécanisme : Cran d’arrêt à pompe centrale
  • Matières : Lame et pompe en damas inoxydable
  • Platines en titane mordorées (colorées à chaud) et guillochées
  • Manche en ivoire de mammouth stabilisé et teinté
  • Mitres en damas inoxydable
  • Insert de Saphir d’Auvergne
  • Piquetage de clous représentant une horloge sur les mitres en or et platine

(l’heure à lire sur “l’horloge” du manche est 11h20)

La démarche créative

Sur ce couteau, le coutelier a cherché à allier la modernité du Thiers, le savoir-faire ancestral thiernois, la beauté de la région Auvergne-Rhône-Alpes avec l’élégance propre à sa vision de la coutellerie. Sur l’aspect ancestral, Il a opté pour un mécanisme de cran d’arrêt à pompe. Il a prouvé depuis des siècles sa complexité de réalisation et sa fiabilité.

Pour Pierre, l’Auvergne, c’est d’abord la chaîne des Puys. On la retrouve sur le tranchant de sa lame par un jeu de révélation. Les saphirs d’Auvergne que l’on pouvait récupérer dans une petite rivière auvergnate se trouvent désormais sur les mitres de son couteau.

Pierre Thomas, Atelier Odae

Passionné d’histoire et de coutellerie, Pierre s’est orienté très jeune vers la forge et le travail de l’acier pour mettre en forme ses premières lames. Très rapidement cette passion a évoluée vers la coutellerie pure et le travail extrêmement minutieux qui en ressort.

Possédant une bonne expérience professionnelle dans le domaine de la coutellerie artisanale et d’art, il est soucieux de proposer des produits de grandes qualités.

Il a décidé de monter son propre atelier de coutellerie, l’Atelier Ôdae, en 2017 et de mettre en valeur cet état d’esprit au travers de ses propres modèles de couteaux pliants allant de simple “piémontais” jusqu’à des pièces d’exceptions (mécanisme complexes, matériaux précieux, décorations fines…).